Home
Page d'accueil

 
Presentation of the museum
Présentation du musée
Research centre
Centre de recherche
 
Practical information
Informations pratiques

Présentation du musée
 

Presentation of the museum

 

Plusieurs artistes: panorama représentant les deux Etats Arabes du début de notre ère: des Lakhmides et des Ghassanides
   

Musée de l’Histoire de la Culture Arabe
Une initiative arabe en direction de l’Europe

Le Musée de l’Histoire de la Culture Arabe est unique dans son genre, par la démarche dont il est issu et parce qu’il est la manifestation de cette homogénéité décrite: c’est le musée d’une culture créée avec la participation de tous les peuples et toutes les ethnies qui composent le Monde Arabe, une véritable mosaïque des populations et des traditions. Ce musée mettra en lumière la participation effective de toutes les cultures associées à la création de la culture arabe ou à son enrichissement : syriaque, tamazigh, kurde, copte, perse, ottomane, africaine, andalouse, etc., sans oublier la participation des pays non arabes du monde musulman. C’est un musée qui refuse le repli nationaliste ou communautaire. C’est le musée de la  fraternité des peuples. Un lieu hautement éducatif qui met en lumière l’expérience historique de la culture arabe et de ses réalisations.

Communiqué de presse

Musée de l’Histoire de la Culture Arabe
Une initiative arabe en direction de l’Europe

La culture arabe est, sans aucun doute, l’une des plus vieilles cultures vivantes dans le monde. Son apparition remonte à l’époque préchrétienne. Elle précède et constitue la base de la civilisation arabe ainsi que de la civilisation arabo-musulmane. Les cultures et la conscience européenne doivent beaucoup à la civilisation arabe et à sa culture, qui les ont ensemencées. Actuellement la culture arabe concerne les populations réparties dans vingt deux Etats du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, d’Oman à la Mauritanie. Ces populations sont différentes les unes des autres, mais elles s’identifient par des liens historiques, linguistiques et culturels. Les Arabes ne viennent pas d’une seule souche, ne sont pas originaires d’une même zone géographique, leurs langues d’origine ne sont pas nécessairement l’arabe, et pourtant, ils partagent la conscience d’une arabité qui affirme des traits forts d’homogénéité et d’unité. Leur culture n’est pas liée à une race, ni même à une ethnie. Elle est l’œuvre de tous les peuples et de toutes les populations qui composent ce que nous appelons actuellement « le Monde Arabe ».

Le Musée de l’Histoire de la Culture Arabe est unique dans son genre, par la démarche dont il est issu et p

arce qu’il est la manifestation de cette homogénéité décrite: c’est le musée d’une culture créée avec la participation de tous les peuples et toutes les ethnies qui composent le Monde Arabe, une véritable mosaïque des populations et des traditions. Ce musée mettra en lumière la participation effective de toutes les cultures associées à la création de la culture arabe ou à son enrichissement : syriaque, tamazigh, kurde, copte, perse, ottomane, africaine, andalouse, etc., sans oublier la participation des pays non arabes du monde musulman. C’est un musée qui refuse le repli nationaliste ou communautaire. C’est le musée de la  fraternité des peuples. Un lieu hautement éducatif qui met en lumière l’expérience historique de la culture arabe et de ses réalisations.

Pourquoi Bruxelles ?

D’abord, parce que les initiateurs du projet y sont installés et parce que certains décideurs arabes optent, d’un commun accord, pour ce Centre de l’Europe qu’est Bruxelles pour manifester l’homogénéité culturelle arabe et démontrer son importance humaine et historique.  Ensuite, parce que, dans le climat contrasté des brimades et des soutiens que rencontre l’expression arabe en Europe, il est important que les Arabes prennent l’initiative de rétablir les relations entre les deux mondes. Leur dessein, en ce qui concerne ce musée, est d’œuvrer pour des contacts simples, culturels, chaleureux. Les générations qui suivent traduiront et deviendront ce qu’elles auront vécu et rencontré durant leur jeunesse, il faut œuvrer  en gardant cela en tête et travailler pour que ce musée puisse leur servir à la fois de repère, de lien et de poteau indicateur.  Ce musée, initié par le Centre Culturel Arabe, actif depuis 25 ans, se réalise sous les yeux des Bruxellois, œuvre par œuvre, information par information, objet par objet, et c’est une bien belle démarche d’amitié et de paix ! Il est financé par les recettes propres du Centre Culturel Arabe, par les dons et les prêts des artistes arabes et de leurs amis. Il est honoré du soutien de la Mission Permanente de la Ligue des Etats Arabes à Bruxelles.

 

Museum of the History of Arab Culture
An Arabe initiative towards Europe

The Museum of the History of Arab Culture (MHAC) is unique in its genre, the approach that drives it, and the homogeneity it manifests, it is a museum of a culture created with the participation of all peoples and ethnicities that make up the Arab World: a mosaic of peoples and traditions. This museum will highlight the effective participation of all the cultures that have contributed to the creation and enrichment of the Arab culture: Syriac, Tamazight, Kurdish, Coptic, Persian, Ottoman, African, Andalusian, etc., not to mention the contribution of non-Arab countries of the Muslim world. It is a museum that refuses to be confined to nationalist or community objectives. It is the museum of the fraternity of peoples, a highly educational venue that highlights the historical experience of the Arab culture and its achievements.

Press release

Museum of the History of Arab Culture
An Arabe initiative towards Europe

Arab culture is undoubtedly one of the oldest living cultures in the world. Its appearance dates back to pre-Christian times. It precedes and forms the basis of Arab and Muslim civilizations. European cultures and consciousness owe much to the Arab civilization and culture which have sown them.

Currently, Arab culture relates to populations in twenty-two states in the Middle East and North Africa, from Oman to Mauritania. These people are different from each other, and are identified by historical, linguistic and cultural ties. The Arabs do not come from a single strain, did not originate from the same geographic area, their native languages are not necessarily Arabic, and yet they share a consciousness of Arabism that highlights a strong sense of homogeneity and unity. Their culture is not related to race or even an ethnic group. It is the work of all the people and all the populations that make up what we now call "the Arab world."

The Museum of the History of Arab Culture (MHAC) is unique in its genre, the approach that drives it, and the homogeneity it manifests: it is a museum of a culture created with the participation of all peoples and ethnicities that make up the Arab World: a mosaic of peoples and traditions. This museum will highlight the effective participation of all the cultures that have contributed to the creation and enrichment of the Arab culture: Syriac, Tamazight, Kurdish, Coptic, Persian, Ottoman, African, Andalusian, etc., not to mention the contribution of non-Arab countries of the Muslim world. It is a museum that refuses to be confined to nationalist or community objectives. It is the museum of the fraternity of peoples, a highly educational venue that highlights the historical experience of the Arab culture and its achievements.

Why Brussels?

First, because this is where the project’s initiators are established and because some Arab decision makers have agreed that Brussels, as the heart of Europe, is the ideal location to express the homogeneity of the Arab culture and highlight its human and historic importance. Second, because of the contrasting climate between the support and opposition towards Arab expression in Europe, it is important that the Arabs take the initiative to restore the relationships between two worlds. Their purpose is to work towards clear-cut, cultural, and agreeable relations. Future generations will develop and become what they have lived and encountered during their youth. With this in mind, our aim is for the museum to serve them as landmark, link, and signpost.

This museum, initiated by the Arab Cultural Centre (active for the past 25 years), will develop step by step, object by object, before the eyes of the inhabitants of Brussels, and will be an enriching process of friendship and peace!
The museum is funded by the Arab Cultural Centre’s own earned income, by donations and loans from Arab artists and their friends.  He is honoured by of the Permanent Mission of the League of Arab States in Brussels.

 

 

   
Copyright © 2013. All rights reserved.
Tel: +32 (0)2 218 64 74  arab-center@proximus.be